Pesticides – Algérie réveille toi

Dans le Cadre de notre série « Algérie Réveille-Toi » on vous présente:

Chaque jour, nous les mangeons:Warning_Pesticides

Chaque jour, nous remarquons la différence

 presque plus rien n’a de goût! Ou sont passées toutes nos saveurs d’en temps?

Chaque jour, nous voyons ici, en Algérie, la recrudescence des maladies

Chaque jour nous voyons les hôpitaux se sur peupler de plus en plus

Mais nous ne voyons pas notre ennemi!!!

notre ennemi a un nom: les pesticides

Définition :

* On désigne par pesticide, toute substance destinée à repousser, détruire ou combattre les ravageurs et les espèces indésirables de plantes ou d’animaux. Ils servent également à combattre les différents vecteurs de maladies humaines ou animales. Un pesticide est aussi une substance répandue sur une culture pour lutter contre des organismes considérés comme nuisibles.
*Le mot « pesticide » se compose du suffixe commun -cide, du latin caedo, caedere, qui signifie tuer, et du mot -pestis, qui désigne un animal nuisible, un fléau.
Les pesticides sont des tueurs de parasites. Ce terme générique désigne l’ensemble des produits chimiques, naturels ou de synthèses, destinés à repousser ou détruire les nuisibles, (microbes, animaux ou végétaux), durant la production, le stockage ou la commercialisation de produits agricoles, de denrées alimentaires, ou de bois. C’est un terme générique qui rassemble les insecticides, les fongicides, les herbicides, les parasiticides.

De nos jours on retrouve ces pesticides partout : la grande agriculture, le potager ménager, les parcs et même dans de nombreux produits domestiques tel que ; shampoing anti-poux, collier anti puces, bombes insecticides, etc…

Tout notre environnement est de plus en plus empoisonné

oui empoisonné…Malheureusement, le temps nous a permis d’arriver à de biens tristes et parfois désastreuses conclusions !

L E S   P E S T I C I D E S    S O N T    D E S    P O I S O N S  ! 

Et cela n’a d’ailleurs jamais été nié par les producteurs…

Avant la seconde Guerre Mondiale, les pesticides employés en agriculture étaient des dérivés de composés minéraux ou de plantes : arsenic, cuivre, zinc, manganèse, plomb, pyrèthre, roténone, sulfate de nicotine… que l’on retrouve en partie dans les cigarettes actuelles ! Ce sont les armes chimiques de la première Guerre Mondiale, comme le fameux gaz moutarde (composé de chlore). Ou encore L’agent orange, qui est produit par la multinationale Monsanto,  est le surnom donné au plus utilisé des herbicides employés par l’armée des États-Unis lors de la guerre du Viêt Nam !
Les pesticides n’ont cessé d’évoluer jusqu’à nos jours. Et la liste Des produits chimique que l’on utilise grandit chaque jour. Chaque jour…

Aujourd’hui, il existe des milliers de produits pesticides sur le marcher… Malheureusement, leurs utilisation est loin d’être sans danger, tant sur l’écologie, la faune et la flore, la qualité des produits de consommation, ainsi que sur notre propre santé.

On a mis plus de 50 ans pour réaliser les effets à long terme de tous ces produits chimiques, qui malheureusement passent du champ à notre assiette. On le retrouve absolument partout (additifs, conservateurs, emballages, fruits, légumes, plats préparés…).

Leurs usages s’est considérablement intensifié depuis la fin de la 2e guerre mondiale avec la « révolution verte ». Sur base du plan Marchal, directement importés des États Unis, avec pour objectif de reconstruire un monde en ruine. Tout le monde y a cru, et a voulu prendre part à la lutter contre la faim.

652474_web_R_B_by_Erich Westendarp_pixelio.de

Aujourd’hui, l’agriculture intensive a envahi tous les continents… Pour y parvenir, la chimie a répondu à toutes nos attentes. Mais, pour cela, ils ont du faire appel à d’innombrables produits chimiques ultra nocifs et destructeurs…  Tous ces produits ont-ils été correctement testés ? Sont ils, aujourd’hui liés à certaines maladies graves tel que le cancer ?

Bien sur, les toutes premières victimes se retrouvent au tout début de la chaine… Nos chers agriculteurs !

-Intoxications aigues
-Problèmes neurologiques, migraines
-Perte de connaissance (court coma, profond !)
-Cancer du sang, du cerveau, de la peau, de la prostate…
-Parkinson…

Bien évidement, les agriculteurs sont les premiers concernés… Mais, ils sont loin d’être les seuls touchés par ces poisons violents

Les pesticides sont par nature des produits toxiques. Ils se dispersent dans la nature et sont susceptible de contaminer tout le milieu, ainsi que la chaine alimentaire

-Selon les conclusions de 150 études, réalisées dans 61 pays sur la concentration des pesticides dans le corps humain en cas d’atteinte. On retrouve ces produits chimiques dans les tissus adipeux, le cerveau, le sang, le foie, le placenta et même dans le lait maternel. La plupart des pesticides sont classés comme cancérogènes, mutagènes, toxiques pour la reproduction ou encore perturbateurs pour le système hormonal. Leurs effets sur la fertilité masculine sont désormais avérés !

D’après l’organisation mondiale de la santé, 1 à 3 millions de personnes sont à ce jour victimes d’intoxication aigue dues aux pesticides. Et plus 200 000 en meurent !!!
La France à elle seule, en a une consommation de 80 000 tonnes/an
Une étude a démontré que les risques de cancer, de Parkinson et autre étaient favorisés par l’emploie de tout ces produits chimiques
On a très longtemps gardé le sujet tabou… Mais des études épidémiologiques ont forcés la rupture de silence.
Les mutuelles commencent à reconnaitre ces maladies comme étant des « maladies professionnelles ». Mais malheureusement, encore à ce jour, les victimes qui osent parler sont montrées du doigt, insultées et dérangées

Prenons par exemple la maladie de Parkinson : une dizaine d’études épidémiologiques ont pu faire le lien entre exposition aux produits toxiques et cette maladie…

Leurs effets sur la santé sont innombrables :
EXEMPLE :
* les femmes exposées aux pesticides par leur environnement, ont 2 fois plus de risques de faire de324714_web_R_K_B_by_by-sassi_pixelio.des fausses couches par suite de malformations du fœtus.
*De même, les cancers de l’enfant sont en constante augmentation, augmentation qui s’accélère d’année en année. L’INSERM vient de démontrer que les enfants dont les mères ont utilisé des insecticides ménagers, pendant leur grossesse, ont 2 fois plus de risques de développer des leucémies infantiles aigues.
*Suite à des testes, on a découvert que dans le cordon ombilicale d’un nouveau né, on retrouve plus ou moins 200 substances toxiques
*Une étude montre qu’un enfant, de par son alimentation, est exposé à des dizaines de produits chimiques soupçonnés cancérigènes !!!
*Suite à des recherches faites en 2011 par l’Université de Californie et l’école de Santé Publique de Berchkley, on a découvert qu’un fœtus en formation, exposé aux pesticides peut perdre jusqu’à 7 point de QI
*Une étude faite en 2009 démontre que dans un périmètre de 500 m autour du lieu ou on a utilisé des pesticides tel que MANEB et/ou PARAQUAT, les risques de contracter un cancer augmentent de 75% (votre maison est-elle à côté d’un champ ??)

Du côté des fabricants :

Ces derniers affirment que le lien n’a pas été démontré quant aux risques d’être malade suite à l utilisation de leur produits chimiques
De plus, la plus part des teste qui sont fait ne sont pas rendus publique… Grande aubaine pour eux, les politiques ne l’exigent pas ! Il est donc très difficile à ce jour d’avoir accès aux résultats de leurs propres testes. Ce n’est évidement pas dans leur intérêt de propager les preuves de la toxicité et du danger de leurs produits. Si cela était connu du grand publique, ils risqueraient très fort de devoir retirer leurs marchandises du marcher !
Malheureusement, aujourd’hui des testes sérieux sont fait par certaines firmes, qui dénoncent le coté cancérigène de certains pesticides ou autres… Mais à l’heure actuelle, la plus part de ces produits concernés sont toujours en vente libre sur le marcher.

 

Des pesticides interdits en Europe sont exportés en Afrique !!!

Qu’en est il des résidus de pesticides que l’on retrouve tout les jours dans notre assiette ?

Il y a 50 ans, René Truhaut, épidémiologiste français, était celui qui écrivait la réglementation en ce qui concerne les produits chimiques que l’on retrouve dans notre alimentation. On le nomme le « père de la dose journalière admissible, ingérée sans aucun risque par notre corps durant toute une vie »
Encore aujourd’hui, on ignore sur quoi se fonde ce barème supposé nous protéger des dangers chimiques
jusqu’à aujourd’hui, ce barème est calculé sur base d’expériences faites en laboratoire sur des animaux, afin de voir leurs réactions, leurs taux de mortalité, le taux de cancer, etc… Cette dose obtenue sur animaux est ensuite multipliée à 100% pour en faire la dose supposée sans danger pour nous, les humains… ce cota est toujours le même depuis 1960.
-Le Professeur Eric Millstone (Scientifique à l’Université du Sussex) dit : « Est-ce le risque est acceptable, en comparaison du bénéfice escompté ? »
Malheureusement, ce sont toujours les industriels, et les politiques qui décident de ce qui est ou non acceptable, et non pas nous, les consommateurs !
Les résidus de pesticides persistants sur nos aliments se calculent sur base des infos données par les industriels eux-mêmes… Peut-on leur faire confiance ??? Quelles sont leurs priorités ? Leurs bénéfices, ou notre santé ?!

Pour info : le marché annuel des pesticides est de 25 milliards d’euros, soit 140.000 tonnes de pesticides sont pulvérisés par an en Europe !!!
Il existe plus de 300 types d’additifs en Europe (Émulsifiants, colorants édulcorant rehausseurs de goût, etc…)

Citons, par exemple la très tristement connue aspartame (E951) qui provoque des tumeurs malignes… Cela est prouvé depuis 1970, la Docteur John Olney dit  que l’acide aspartique détruit les cellules nerveuses tout autant que le fameux glutamate, et provoque des tumeurs au cerveau… L’enjeu sanitaire est donc énorme !
En aout 1977, le Docteur Jérôme Bresler fait un compte rendu très sévère, dans le quel il dénonce toute les irrégularités commises par la firme … Ses conclusions sont publiées le 30 septembre 1980 par la FDA : «  L’utilisation de l’aspartame dans les aliments ne doit plus être autorisée tant que la question de son potentiel cancérigène n’aura pas été résolue par de nouvelles études ! »
En 1987, le congrès reconnait les dites irrégularités concernant l’aspartame. Et, le Docteur Jacqueline Verett (Toxicologue à la FDA affirme sans aucune réserve que : « Les quantités d’aspartame utilisées dans l’alimentation allaient causer de vrais désastres ! »
Là, on ne parle que d’un seul exemple, il y en a des centaines !!!

 

DSCI0715

 

 

Pesticides et environnement :

Sur le terrain, lors des pulvérisations sur les champs, 90% des produits utilisés n’ateingnent pas les ravageurs ciblés… Donc, l’essentiel des produits phytosanitaires finissent dans les sols et s’éparpillent. Les risques pour l’environnement sont donc considérables, vu la toxicité des produits utilisés
5% de ces produits contribuent à la pollution des eaux de surface. Tout le reste part dans les profondeurs de la terre
Fort heureusement, la bio flore que contiennent les premiers cm de surface de la terre dissout les molécules de pesticide
Le climat et la nature du sol sont des agents très important dans la vitesse de dissolution de tous ces produits, ainsi que la sorte de pesticide utilisée. Car malheureusement certains d’entre eux résistent à tout cela !
Exemple : l’arsenic n’ est pas bio dégradable… On en utilise en moyenne 1.8 millions de Kg/an aux États Unis, sur les champs de coton !!!

 

Comment se protéger des pesticides ?

*Bien laver les fruits et légumes avant consommation. ex : utiliser une brosse pour les nettoyer
(Même si on reste conscient que cela ne suffira pas à ôter toutes traces de pesticides)

*ne pas cueillir les fruits trop jeunes pour leur permettre de disséminer un maximum de produits toxiques

*S’assurer que les fruits que l’on consomme sont le plus fraîchement cueillit possible, car ils sont moins exposés à avoir absorbé toute ces substances nocives.

*Éplucher les fruits et légumes, même si malheureusement cela doit nous priver des multiples vitamines qu’ils contiennent dans leur peau.

*Favoriser la consommation de produits bio

*Favoriser la cuisson à la vapeur plutôt qu’à l’eau

*retirer les feuilles externes et les trognons pour les légumes du genre choux, salade etc…

KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA

Références:

Web:

 http://www.pan-germany.org/download/Big3_DE.pdf

http://www.pan-germany.org/download/pestizidexport.pdf

http://www.santemaghreb.com/algerie/poivue51.htm

http://www.lexpressiondz.com/actualite/180509-et-l-algerie-dans-tout-ca.html

http://www.lemonde.fr/planete/article/2013/06/13/pesticides-les-preuves-du-danger-s-accumulent_3429549_3244.html

http://www.notre-planete.info/ecologie/alimentation/pesticides.php

http://fr.wikipedia.org/wiki/Pesticide
http://www.algerie360.com/algerie/utilisation-des-pesticides-dans-l%E2%80%99agriculture-que-met-on-dans-nos-assiettes/
http://www.algerie-actualites.com/article.php3?id_article=8977
http://www.la-kabylie.com/article-924-Algerie-des-pesticides-interdits-polluent-la-mediterranee.html

http://www.e-sante.fr/17-millions-jardiniers-5000-tonnes-pesticides/blog/1226

Photo (du haut jusqu’en bas): wikicommons, Erich Westendarp, pixelio.de, by-sassi(pixelio.de ), Helene Souza  / pixelio.de, S.Hofschlaeger (pixelio.de)

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s